Mots pour maux

Medico-social

Un autre regard...

«Il est urgent de changer de regard sur ceux que nous appelons malades et urgent qu’eux aussi changent leur regard sur eux-mêmes.
Il existe un niveau de l’être qui reste intact. Il existe un lieu en chacun où nous sommes non seulement guéris mais rendus déjà à nous-mêmes.»
  Christiane Singer

Voir plaquette 2007

En institution

Nous proposons un accompagnement artistique auprès des personnes afin de rompre avec l’isolement et de créer du lien.

Il nous semble urgent d’apporter cette dimension artistique et culturelle lorsque l’indifférence et la solitude pèsent  dans les vies...

Voir "valeurs et éthique"

Il est important de répondre aux aspirations les plus profondes, de rencontrer les personnes dans un échange permettant à chacun de retrouver sa dignité et ses valeurs.

Nous intervenons auprès de structures médicales, sanitaires et sociales, dans les milieux éducatifs et culturels.

 

Le projet

Après la rupture sociale que constitue la vie en institution, il est important d'aider la personne à trouver de nouveaux repères.

Cela passe par le retour à sa propre identité

 

Retouner à son histoire ne se fait pas sans convoquer des émotions. Nous offrons aux personnes la possibilité de se remémorer cette histoire et aussi de nous en transmettre une partie.

Nous proposons des ateliers à visée thérapeutique utilisant la musique, le théâtre, la poésie comme médiateur de communication.

La présence du personnel soignant et des familles permet l'expression de sentiments et d'émotions dans l'échange et le partage.

La musique a l'avantage d'être une langue universelle, les mots ne sont pas nécessaires pour se l'approprier, elle ne laisse jamais indifférent.

L'atelier est un lien avec l'extérieur, un repère dans le temps, mais aussi un repère affectif par les relations qui se créent.

La qualité d'attention qui s'installe durant cette pratique à caractère ludique permet de retrouver le plaisir de se sentir existé dans un petit groupe.

 

Les ateliers

La voix chantée, avec le support de chansons comme lien de mémoire,

La mise en relation par le jeu et l'expression comme facteur de rencontres.

L'approche du rythme par les percussions.

La découverte et l'exploration sonore des instruments


Ateliers écoute musicale et expression théâtrale

Partir à la rencontre de ses émotions et de ses souvenirs sur des airs choisis. Se mettre à l’écoute de son corps et de ses mouvements pour créer sa danse. Jouer des situations qui vont aider à la découverte de soi, de l'autre.

Atelier conte, musique et poésie :
La poésie, le conte convoquent l’histoire personnelle de chacun. L’illustration sonore, la résonance musicale qui les accompagnent en amplifient l’écho. 

Atelier image et mémoire :
A partir d’images (photographies, dessins, tableaux…) accompagnées de musique, nous invitons l’imaginaire de chacun à s’exprimer sur un parcours qui fait appel à la mémoire et à la sensibilité.

____________

Musicothérapie en soins palliatifs

Témoignage écrit le 11/05/2006 par C. Chavelli

 

Anne et Jean-Baptiste Gustave animent des ateliers de musicothérapie à « La Maison » de Gardanne.

Etablissement unique en France, « La Maison » accueille 26 résidents en fin de vie qui sont accompagnés par une équipe et les proches ou amis qui souhaitent rester auprès d'eux.

Anne Gustave est concertiste, enseignante et musicothérapeute, formée à l'accompagnement de personnes âgées et en soins palliatifs.

Jean-Baptiste Gustave est acteur et metteur en scène. Formateur et éducateur à la vie.

Ils ont créé l'association "Mots pour maux".


De la musique pour se faire du bien

Nous intervenons deux fois par mois à « La Maison ». Nous accueillons des personnes qui fréquentent « La Maison » en hôpital de jour et les résidents. La participation de chacun repose sur leur désir. Il est important que les participants aient envie de se joindre à nous et que ce soit par plaisir. A ce stade de leur vie, les personnes ont suffisamment de contraintes pour ne pas en rajouter. C'est aussi la raison pour laquelle, chacun est libre d'arriver et de repartir quand il le souhaite. Nous proposons deux heures de musique, de chants, de poésie mais personne n'est obligé de rester aussi longtemps. L'espace où nous intervenons est ouvert et chacun est libre d'aller et venir sans gêner les autres. Selon l'esprit de « La Maison », les soignants et autres personnels peuvent participer à ces rencontres musicales ainsi que les familles et bénévoles qui le souhaitent. Il faut savoir que « La Maison » a pour particularité de proposer de nombreux ateliers afin de rompre l'isolement et de permettre de vivre ensemble des moments de création : retrouver un art de vivre (séance de massages, soins esthétiques, ateliers artistiques...)


Un accompagnement artistique à l'écoute de chacun

Nous préparons nos interventions mais nous ne savons jamais à l'avance comment vont se dérouler les séances et qui nous allons accueillir : certains sont « partis » depuis notre dernier passage, d'autres sont fatigués et ne désirent pas participer, d'autres viennent pour la première fois. Nous sommes en général une quinzaine de personnes. Nous sommes d'abord à leur écoute et nous interrogeons leurs envies avant de commencer l'atelier. Nous demandons aux nouveaux venus qu'elles sont leurs goûts musicaux, s'ils ont joué d'un instrument. Nous sommes en mesure de proposer plusieurs types de musique et de nous adapter immédiatement à leurs souhaits : musiques classiques, ethniques, dansantes, chants, relaxation. Nous précisons bien qu'il ne s'agit pas d'une animation mais d'un accompagnement artistique. Nous sommes à l'écoute de chaque personne et du groupe et nos propositions sont fondées sur la confiance que nous faisons à la créativité de chacun. Toutes les personnes qui se joignent à nous sont des artistes et c'est leur âme d'artiste que nous convoquons afin qu'elle s'exprime. Les personnes que nous visitons nous invitent à développer de grandes forces de vie et la joie est souvent au rendez-vous.

Un jour, dans une maison de retraite, nous avons eu l'idée de lire des poèmes à des enseignants retraités. Quelle n'a pas été notre surprise lorsqu'une dame recroquevillée sur elle-même, ne communiquant presque plus, a soudain relevé la tête et dit en duo avec l'un de nous deux des vers d'Apollinaire, de Rimbaud et de Baudelaire ! Cette invitation au créatif, au vivant est la raison même de notre association « Mots pour maux ».


Les instruments

Nous venons avec des instruments : cloches, gong, flûte, bol tibétains... Ce contact avec les instruments ou ne serait-ce que le plaisir de les voir, est important. La musique et les sons envahissent l'espace et résonnent pour chacun. C'est très puissant, pour eux, comme pour nous. Nous sommes au cœur des émotions, des vibrations.

Les instruments permettent aussi une approche psychomotricienne : frotter un guiro, frapper un tambourin, faire résonner une cymbale avec sa mailloche...Ceux qui n'ont pas la force de frotter le guiro le posent dans leur paume ou sur leurs genoux et nous frottons l'instrument ensemble pour sentir ses vibrations. La musique est un toucher et nous leur proposons un véritable massage sonore. Ils peuvent oublier pour un temps leurs douleurs, leur inconfort ou au moins se laisser toucher autrement. Nous sommes heureux quand nous voyons leur visage sourire et leur corps se détendre.


Créativité, beauté et mémoire

Notre créativité peut aussi se décliner en thèmes. Nous jouons avec la pluie grâce au bâton de pluie ou avec des sons légers pour illustrer le printemps. Chacun apporte sa touche. Ce qui est très significatif, c'est que l'art ne s'oublie pas. La mémoire n'oublie pas la beauté. C'est pourquoi cette dame retraitée peut dire des poèmes et que d'autres se souviennent de chansons ou d'airs qu'ils aiment. Beaucoup, atteints de maladies neuro-dégénératives, ont des pertes importantes de mémoires. Cependant, la mémoire de la beauté demeure au fond de nous. Cette beauté les a touchés et les touche encore : elle les réveille à leur être. C'est cette intimité que nous souhaitons effleurer...


Anne travaille aussi dans les structures de la petite enfance

Elle intervient en crèche, en maternelle, auprès d'associations et dans des séances musicales parents-bébé. Anne allie expression musicale et corporelle et les enfants s'imprègnent de sons, de rythmes grâce à des chansons, des danses souvent répétées mais sans cesse recréées. Là encore, le plaisir et la joie sont les fondements de ces rencontres.

Dans les deux cas, le personnel qui s'occupe des personnes malades ou des enfants constatent des changements chez les uns et les autres et sont convaincus des bienfaits de la musique.

Une personne malade qui par ces séances musicales a pu se détendre sera beaucoup plus réceptive aux soins. Les enfants deviennent plus sensibles à l'univers musical, vocal et corporel qu'ils découvrent. Ils développent ainsi attention et créativité.

Recueilli sur le site de "Accompagner la vie"